LA RÉNOVATION DU DEUXIÈME CERVEAU ABDOMINAL

Il est établi à présent que l’Être Humain bénéficierait de la présence d’un deuxième cerveau doté aussi de neurones siégeant dans les intestins, dont le ou les rôles ne sont pas définitivement arrêtés.
Cette idée étant à creuser, Jean-Marie BATAILLE a naturellement cherché et trouvé le moyen de parvenir à restaurer et rénover, non seulement les deux intestins mais aussi tout ce qui se trouve précisément en plus dans la sphère abdominale, à savoir notamment, la colonne vertébrale, la moelle épinière et sa myéline, les égouts d’énergies usées, les systèmes nerveux sympathiques et parasympathiques, le grand canal thoracique, les ganglions mésentériques, les surrénales, les reins, les organes génitaux, la rate, le pancréas, l’estomac, le foie, la vésicule biliaire, etc. Mais il faut que cette pratique soit assurée avec précision demandant une formation sérieuse et rigoureuse, réservée aux seuls biochirurgiens devenus spécialistes qualifiés pour réussir la prouesse de remettre en harmonie les deux cerveaux. Ce que ne peuvent pas faire des médicaments, ni des aiguilles, ni des manipulations, ni des massages et d’autres improvisations, à preuve du contraire.
Ainsi est née la NEURO BIOCHIRURGIE IMMATÉRIELLE ABDOMINALE dont les applications ne s’arrêtèrent pas aux seuls intestin grêle et gros intestin, mais également aussi à tous les autres organes cités à la page précédente, lesquelles fonctions sont toutes dépendantes les unes des autres.

Comme pour toutes les opérations biochirurgicales immatérielles classiques, cette opération abdominale nécessite de pratiquer le même jour et au cours de la même séance, les quatre soins préparatoires concernant :
– les cerveaux gauche et droit de la tête
– les équilibres hormonaux
– les désomatisations
– les nettoyages de cellules

à la suite desquels la NEURO-BIOCHIRURGIE IMMATÉRIELLE ABDOMINALE est pratiquée. Compter près de 2 heures de temps au total, sans aucun désagrément.

Chacun devrait, au moins une fois dans sa vie, s’assurer que son deuxième cerveau soit en bon état de fonctionnement général et en harmonie avec celui de la tête.

C’est incontestablement le meilleur investissement santé que l’on doit s’offrir pour éviter tout stress, sortir d’une dégénérescence auto-immune et retrouver une joie de vivre réelle

Les commentaires sont clos.