Les recommandations

RECOMMANDATION IMPORTANTE

Le recours à un ONDOBIOLOGUE ne doit être envisagé qu’après avoir consulté un médecin et suivi le traitement qu’il a prescrit, notamment dans tous les cas infectieux qu’il convient d’identifier et de réprimer sans perte de temps. C’est une règle qu’il faut respecter.

L’ONDOBIOLOGUE n’est pas contre le médecin, bien au contraire. Ils ne sont pas concurrents mais complémentaires. Chacun intervient là où l’autre ne peut rien faire, ou pour renforcer leurs propres actions.

L’utilité indéniable de l’ONDOBIOLOGIE réside dans le fait que beaucoup de problèmes de santé ont des CAUSES ÉNERGÉTIQUES produisant des EFFETS, appelés MALADIES, que le médecin soigne avec des médicaments, sans pouvoir éliminer les CAUSES qui ne répondent à aucun produit. Tels que les barrages sur les égouts d’énergies usées, et qui entraînent des conséquences chroniques. Le rôle de l’ONDOBIOLOGUE se justifie nécessairement dans tous ces cas.

Concernant les cancers, Jean-Marie BATAILLE conseille aux ONDOBIOLOGUES de ne pas intervenir .

La raison tient au fait que la revitalisation énergétique, qui agit sur le terrain organique, encore sain, est antagonique aux traitements médicaux, lesquels visent  les cellules atteintes pour les détruire, donc en dévitalisant le terrain organique, par voie de conséquence.

Mener simultanément ces deux actions opposées, ôterait au malade une chance de guérir, car ce que ferait l’un serait détruit par l’autre.

Il faut donc toujours laisser finir à la médecine ce qu’elle a commencé.

Par contre, concernant les malades pour lesquels la médecine ne peut plus rien faire, l’ONDOBIOLOGUE se réserve d’accepter d’intervenir, en pleine liberté,  conformément à la loi, au motif d’assistance à personne en danger, s’il se sent apte à pouvoir agir pour tenter quelque chose de bénéfique et sans que cela puisse nuire à sa propre santé – ARTICLE 223 – 6  du Code Pénal

 

Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.